Un étudiant arrêté parcequ'il sentait la weed
légalisation

Un étudiant arrêté parcequ’il sentait la weed

Un étudiant arrêté parcequ’il sentait la weed – L’étudiant a eu ses économies de vie saisies par les flics sans être véritablement acusé d’un crime

Février 2014, en voyageant vers son collège, ce jeune homme a été arrêté à l’aéroport et fouillé par des agents de sécurité. Le parfum de cannabis a attiré leur attention et le jeune homme a été invité à une arrestation en « bonne et due forme »… Les agents ont trouvé 11 000 $, l’argent a été confisqué et le jeune homme a été accusé de résistance aux forces de l’ordre… La mésaventure de Charles Clarke s’est cependant bien terminée, mais de nombreuses personnes n’ont pas eu cette chance.

charles-clarke-ii

Résistance aux forces de l’ordre

Charles Clarke voyageait de Covington, à son collège en Floride, où il étudie (avec de bons résultats). Lors de son passage à l’aéroport international de Cincinnati dans le Nord du Kentucky, un agent de la compagnie le signala à la sécurité de l’aéroport, en signifiant que l’odeur de Marijuana provenait de Clarke lui même et de ses affaires personnelles… Les agents de l’aéroport et les unités du K9 (unité cynophile) n’ont rien trouvé de particulier concernant la plante de cannabis, mais ils sont tombés sur 11 000 $ en espèces, ce que Clarke prétendait utilisé pour payer ses frais de scolarité.

2-cincinnati-airport

Les fonctionnaires ont confisqué l’argent, et Clarke fut arrêté sous motif  de résistance aux forces de l’ordre, et non pour possession et usage de stupéfiant comme le motif de l’arrestation semblait être…  Même si personne ne comprenait parfaitement le pourquoi d’une telle mise en examen, les services d’Etat ont estimé que la suspition sur le parfum de chanvre était suffisant pour inculper Clarke dans un hypothétique « crime ».

ifj_9872

L’agent de police local et un agent de police de l’aéroport, œuvraient ensemble pour les fédéraux et plus précisément un groupe de travail nomné « Drug Enforcement Administration (task force)« , un groupe de travail fédéral chargé de l’application des lois antidrogue. Ce qui leur confèrent des compétences « spéciales », comme le fait de fouiller Clarke et de saisir baggages, colis ou argent en espèces sous motif de trafic de drogues, selon leur « bonne volonté »…

after_11k_seized_2

Clarke refusa de se coucher et de voir ses droits violés de cette manière. Il contacta l’Institut de justice, une agence de défense juridique  basée à Washington, et en juin 2015, il commença a entamé des poursuites contre l’administration, afin de retrouver le ses biens financiers.Les charges contre Clarke s’annulèrent immédiatement, mais retrouver ses biens semblaient être une tâche plus compliquée… Finalement, après des mois de lutte, le gouvernement et Clarke ont décidé de régler cette affaire en dehors du tribunal, pour éviter les nouvelles dépenses et les nouveaux retards de payement…

after_11k_seized_1

Ses 11 000 $ seront retournés dans un mois, et il recevra également un montant inférieur pour tenir compte des intérêts de la confiscation. Alors qu’il se sent justifié, l’incident ne devrait jamais avoir eu lieu au début. L’avocat de Clarke, Darpana Sheth, qui a pris l’affaire, est soulagé que l’épreuve soit terminée et que son client est sorti vainqueur. Toutefois, Darpana Sheth est bien conscient que de nombreux cas comme celui de Clark ne sont pas contestés simplement en raison du manque de fonds disponibles pour lutter contre le gouvernement…

« Il a eu beaucoup de chance de déposer une réclamation dès le début et que nous avons pu l’aider. Sinon, il aurait été hors concours, d’autant plus que le fardeau de la preuve incombe au propriétaire et non au gouvernement. Dans un schéma plus grand, ces règlements sont rares, bien que nous trouvions plus de succès quand nous essayons de défendre les gens » – « Cela met le fardeau de la charge fincancière sur les propriétaires, dont beaucoup ne peuvent pas se permettre d’obternir des avocats à leurs actifs. » Darpana Sheth

Tags : Cannabisganjaprohibitionweed
CannaPlus

The author CannaPlus

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis