Le cannabis lors d'un traumatisme médullaire
Medical

Le cannabis lors d’un traumatisme médullaire

Le cannabis lors d’un traumatisme médullaire

Un traumatisme médullaire correspond à un traumatisme au niveau de la moelle épinière, la partie du système nerveux central qui permet la communication entre notre corps et notre cerveau. Il peut être causé par une chute, un accident ou d’un plongeon raté… Lors d’un accident grave le cannabis peut être employé après coup en tant qu’analgésique et stimulateur du système endocannabinoïde, qui a pour but de produire des cellules réparatrices

cannabis-and-spinal-cord-injuries

Les symptômes

Selon la sévérité de la lésion, un traumatisme médullaire peut entraîner des troubles moteurs et sensitifs ainsi que des séquelles irréversibles (paralysie). La paraplégie désigne une paralysie des membres inférieurs (jambes). On parle de tétraplégie lorsque les bras et les jambes sont affectés.

blausen_0822_spinalcord-1200x565

Les symptômes les plus courant sont :
– Paralysie (complète si lésion de la moelle épinière)
– Engourdissement ou perte de sensation dans tout le corps
– Incapacité à contrôler les intestins ou la vessie
– Spasmes
– Réflexes exagérés
– Douleur intense
– Sensation de picotements
– Difficulté à respirer

Le cannabis analgésique

Le cannabis peut aider ceux qui ont une liaison médullaire, mais uniquement pour soulager la douleur forte dans les situations chroniques. Dans une situation critique et immédiatement après un accident grave ou d’une chirurgie, les médicaments analgésiques (opioïdes) restent la meilleure option. Cependant, une fois que le corps récupère de la blessure, les chercheurs ont constaté que le cannabis améliore la gestion de la douleur.

cannabis-injury-3

Dans une étude publiée par le Journal of Pain, les chercheurs ont mis à l’épreuve du cannabis chez 42 patients souffrant d’ une lésion de la moelle épinière . Chaque patient a reçu soit du cannabis vaporisé ou un placebo. Le cannabis utilisé contenait 2,9% ou 6,7% de THC. Les patients par inhalation ont eu le droit à 4 bouffées, puis la possibilité d’en reprendre 4 à 8 bouffées trois heures plus tard. Cette expérience a été répétée à trois reprises.

Les chercheurs ont découvert que le cannabis améliore significativement la gestion de douleur chez les participants. La réduction de la douleur étant nettement améliorée compte tenu des effets psychoactifs du THC.

Le CBD aide à la récupération

Le CBD n’est pas en reste, une étude sur les animaux a examiné les effets du CBD (non psychoactif) en tant qu’analgésique après une lésion médullaire chirurgicalement induite. Après une injection de 20mg/kg de CBD, 3 heures après la chirurgie, le CBD a grandement amélioré les rats en termes de motricité et de mobilité. Fait intéressant les rongeurs traités au CBD ont également eu moins de blessure dans l’ensemble des tissus.

cannabis-injury-2

Les rongeurs ont été injectés avec 20 mg / kg de pur CBD avant la chirurgie, trois heures après la chirurgie. Les rats traités avec la CDB des résultats significativement meilleurs que les rats non traités en termes de motricité et de la mobilité. Fait intéressant, les rongeurs CBD traités ont également eu des blessures moins dans l’ensemble des tissus. Cette constatation a conduit les auteurs à conclure que la CDB pourrait être efficace pour ceux dans la récupération à partir de lésions de la moelle épinière.

La sur-expression du cannabis

Une raison pour laquelle le cannabis peut être si efficace pour soulager la douleur rachidienne est grâce au système endocannabinoïde, le plus grand réseau de régulation dans le corps. Il se compose d’au moins deux types de récepteurs cellulaires (CB1 & CB2) différents qui possèdent une grande variété de rôles. Certains d’entre eux comprennent la régulation de l’humeur, l’appétit, le sommeil, la fonction immunitaire, et la douleur.

receptors

Les récepteurs CB2 augmentent la production des cellules de la moelle épinière après une lésion, cette sur-expression des endocannabinoïdes est favorable et se manifeste à l’endroit même de la blessure. Des recherches supplémentaires suggèrent que la thérapie de cannabinoïdes peut aider à éteindre les signaux de la douleur grâce à l’activation du système endocannabinoïde, autant de signes prometteurs  dans les cas de douleurs neuropathique chroniques.

5 études

1. Dans une étude de 2010, le Département de médecine de l’Université du Manitoba du Canada, a recruté 12 volontaires souffrant de lésions de la colonne vertébrale pour tester si la Nabilone (cannabinoïde synthétique) allégé leur spasticité. Les résultats ont conclu que 11 des 12 sujets ont montré une diminution significative de l’activité des groupes musculaires concernés.

2. La Suisse Centre for Spinal Cord Injury a mené une étude en 2007 portant sur 25 patients atteints de lésions liées à la moelle épinière. Du THC a été administré par voie orale sous forme d’huile. Le THC est un médicament sûr et efficace dans le traitement de spasticité musculaire.

3. En 1995, le Medical College of Georgia, Augusta, a procédé à un test sur cinq patients tétraplégiques en utilisant du Dronabinol comme traitement. A l’issue de l’essai, la spasticité a été nettement améliorée dans deux des cinq patients. Cependant, une diminution de la vigueur dans les états d’humeur erratiques a été noté.

4. Une étude de 1982 menée par J. Malec et RF Harvey a compilé 43 questionnaires des utilisateurs de cannabis qui ont souffert de graves lésions de la moelle épinière. Les résultats ont montré que les 43 participants ont déclarés une diminution de la spasticité lors de la consommation de cannabis.

5. En 2001, le Centre Suisse pour Spinal Cord Injury a mené une étude sur les personnes souffrant de SCI qui ont tous connu une hyperactivité de la vessie un effet secondaire majeur. 15 patients ont reçu du THC par voie orale ou par voie rectale sur une période de 6 semaines. A la fin de l’étude, le groupe par voie orale n’a pas démontré une réduction de l’activité de la vessie. Cependant, le groupe « rectal » a montré une diminution significative de l’activité de la vessie.

Tags : cannabis médicalcannabis thérapeutiquerecherchetraitementtraumatisme médullaire
CannaPlus

The author CannaPlus

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis