Medical

Retenir la fumée n’augmente pas le High

La rétention prolongée de la fumée n’augmente pas les effets du THC

Un des mythes populaires du cannabis, mais cette fois ci venant des stoners est que retenir la fumée de cannabis dans les poumons, augmenterait les effets psycho-actif propre au THC. La chimie et la biologie du cannabis sur l’organisme est complexe, impliquant divers facteurs lors de l’inhalation. Le high s’obtient dans les 3-7 secondes, et plafonne – ce qui est difficile à croire et pourtant même si la fumée réside de longue durée dans les alvéoles pulmonaire, la rétention prolongée de celle ci ne les rend pas plus absorbantes au THC, bien au contraire. La rétention prolongée de la fumée n’augmente pas les effets du THC, mais provoque l’emphysème dans le système pulmonaire.

519664_3

Essence fondamentale

La science démontre que vous n’obtiendrez pas des taux plus élevés de THC si vous maintenez votre de fumée de cannabis. Ce qui contredit maintes utilisateurs, persuadés par automatisme que retenir son souffle procure un high plus important. Retenir un bang plus de 30 secondes fait certes tourner la tête, voir peu étourdir le consommateur, le rythme cardiaque s’accélère mais ceci n’a rien avoir avec le cannabis, ni le THC en lui-même. On assimile cet effet à un high mais il est autrement en pratique.

6a0120a693284e970c0153938da81e970b

Il s’agit d’une souffrance cellulaire induite par le corps privé de son essence fondamentale, l’oxygène… L’insuffisance d’apport en oxygène aux organes, aux tissus vivants et au cerveau n’a rien avoir avec une amélioration de high de THC, bien au contraire.

_mannequin
Effet de l’anoxie (manque d’oxygène)…

Chaque fois que vous prenez une grande bouffée, vos alvéoles pulmonaire absorbent au maximum de ce qu’elles peuvent contenir et dans le cas de la fumée, beaucoup d’air et du monoxyde carbone. Une fois vos alvéoles remplies, vos poumons ne peuvent rien faire de plus ! L’oxygène se fixe sur l’hémoglobine et il est ensuite transporté par la circulation artérielle vers les tissus de l’organisme, qui en ont besoin pour assurer leurs fonctions.

animation-flash-alveole-pulmonaire-1

Ce « high » supplémentaire correspondrait plus à un malaise induit par une surcharge du dioxyde dans le cerveau et donc une privation d’oxygène, qui dans les cas extrêmes peut conduire à la perte de connaissance…

L’absorption du THC

Le THC et les autres cannabinoïdes présents dans la fumée sont absorbés en premier lieu; ceci est dut à la structure chimique des cannabinoïdes, les alvéoles pulmonaire les transmets à votre circulation sanguine pour y être dirigé vers le cerveau. Il faut à peine 3 à 7 secondes voir 10-11 secondes (selon la méthode d’inhalation et de la constitution physique) à votre organisme pour que vous ressentez pleinement les effets du THC. Passer ce délai le cerveau ne peut plus recevoir ce précieux apport lors d’une rétention prolongée. Ce qui empêche le High de monter plus haut est simplement les particules de la fumée.

marijuana-effects

L’emphysème

En outre, elles sont absorbées en second lieu par les alvéoles pulmonaire. On y retrouvera le goudron, qui au fil du temps crée un revêtement collant (et noir) dans les poumons. Mais aussi une couche étouffante limitant l’absorption du THC. Ces autres produits chimiques viennent à brûler dans votre plante de cannabis, le carbone qui est aussi une substance cancérigène. À un stade encore plus avancé, les parois alvéolaires sont irrémédiablement détériorées : c’est l’emphysème, atteinte qui réalise une dilatation permanente des alvéoles pulmonaires et qui peut aller jusqu’à une rupture des parois de ces cavités.

illu_Lungenemphysem_f
L’emphysème

Certaines souches de marijuana sont susceptibles de contenir moins de toxines et de particules. Elles sont dépendantes de la culture de celle ci. Avec moins de produits chimiques et de pesticides. Ce qui est moins susceptible de vous nuire. Et si vous utilisez des vaporisateurs, par exemple, vous réduisez la quantité de fumée et de particules que vous inhalez.

16163077847_f810bc8d61_k_blog_cdn

Le THC est assimilé plus rapidement par l’organisme, contrairement au goudron et au monoxyde de carbone. Ces derniers se déposent plus profondément dans les poumons. Garder longtemps la fumée dans ses poumons est une pratique inutile et dangereuse. A vrai dire, c’est une habitude, une croyance pour certains complètement faussée. Mais il va s’en dire que le High ne sera jamais le même qu’avec une haute dose de THC. Et que ce soit contenu dans une résine ou une herbe exceptionnelle.

Tags : Cannabislifestylemaladies pulmonairerechercherecreatifsantéTHC
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis