Lifestyle

Le repas infusé à la marijuana

Le repas infusé à la marijuana – Incursion & conseils gastronomiques pour une cuisine infusée au cannabis

L’utilisation du cannabis comme ingrédient est particulièrement intéressant et encore largement inexploré. Cuisiner avec du cannabis est délicat, il faut trouver un équilibre entre l’extraction et la saveur du THC… Si les doses sont trop zélées, le plat final peut se révéler amère, bien souvent au goût d’une herbe trop prononcée et dans le cas d’une skunk cela risque de devenir problématique. Une petite visite en cuisine s’impose :

mary-dinner-11-960x600
Le Chef Scott Peabody , la Chef Monica Lo, et le Chef José Rodriguez

Le cannabis est une herbe, une fine herbe ; c’est un défi culinaire comme un autre, recommandant tout autant de finesse dans les compétences et le savoir-faire. Scott Peabody mentionne que la cuisine à base de cannabis est largement un territoire inexploré et il lui semble amusant d’intégrer cet ingrédient psychoactif dans les repas quotidiens.

cannabis-chefs-2-960x600

Monica Lo recommande quant à elle, d’utiliser directement le matériau brut, du cannabis dans son entièreté ce qui rajoute tous les bienfaits pour la santé, et réduit les effets psychoactifs.

mary-dinner-2-960x600

Les saveurs du cannabis sont assez douces et peuvent être facilement incorporés dans de nombreux plat.

Le chimichurri (de Monica Lo)

Le chimichurri est un condiment sud-américain à base de piment. Cette « sauce verte » se prépare à partir de divers ingrédients : persil haché finement, ail haché, huile végétale, vinaigre, et flocons de piment rouge, auxquels on ajoute des arômes supplémentaires, tels que paprika, origan, cumin, thym, coriandre (feuilles), citron et laurier.

cannabis-chefs-3-960x600

Celui de Monica Lo intègre en tant que légumes le cannabis, qui est riches en nutriment et effets bénéfiques dut aux nombreux cannabinoïdes. Son Chimichurri est non-psychoactif avant la cuisson, afin que le dégustateur profite de tous les avantages santé de la plante en elle-même. Elle conseille toute fois pour ceux désirant un effet psychoactif (pour d’autres avantages santé), d’échanger l’huile d’olive par l’huile de cannabis.

Dank dulce de leche (Peabody)

Peabody à une recette particulière pour tous ceux désireux d’une aventure culinaire cosmique. L’ingrédient agrémente parfaitement votre café, votre crème glacée ; la saveur de cannabis est subtile et agréable, l’association herbacé est intéressante.

dankdulce3

1. Placez vos têtes de cannabis dans un grinder (moulin à épices), mixer jusqu’à à obtenir une poudre.Versez le contenu dans un sachez sous vide.

2. Procédez à la décarboxylation sous vide ; il suffit d’immerger le sachet sous vide (hermétique donc) dans une eau à 95ºC pendant 1 Heure ; le principe de décarboxylation transforme le THCA (non psychoactif mais aux propriétés anti-inflammatoire) en THC (psychoactif).

3. Prenez un bocal de conservation 8oz et le remplir de lait concentré.

4. Verser chaud, la poudre de cannabis et bien mélanger.

5. Plonger le bocal sous vide dans un bain d’eau à 85ºC, durant 6 Heures.

6. Retirer le bocal après 6 Heures et filtrer le tout à travers un tamis à mailles fines.

7. Utilisez une cuillère à café du « Dank Dulce de Leche », et une à la fois pour tester sa puissance – il sera fort ! Gardez au frais au réfrigérateur.

Le repas infusé au cannabis

mary-dinner-9-960x600

Le plus grand obstacle et le meilleur conseil que nos 3 chefs cuisiniers puissent vous offrir, est le contrôle du dosage du cannabis dans vos plats. Selon le dégustateur la tolérance n’est pas la même, et en général il vous faudra cuisiner avec une dose minimale et servir des condiments avec un dosage plus élevé.

mary-dinner-1-960x600

Les condiments sont plus manipulables et dosables selon l’individu et les gens peuvent augmenter leur dose au fur et à mesure.

mary-dinner-7-960x600

Cocktail infusé au cannabis, spaghetti alla carbonara, pâtisseries fines, pain ; pratiquement tout s’agrémente avec le chanvre (ou la marijuana), qu’on l’utilise comme un végétal, une épice, en huile, en graine ou même comme repas principal.

mary-dinner-15-960x600

Le dernier événement de cannabis infusé gastronomique, organisé par MARY Magazine et Sous Weed à San Francisco, a réuni les chefs Monica Lo, Scott Peabody, et Jose Rodriguez, qui aiment impressionner les convives avec l’art et la polyvalence de la cuisine infusée au cannabis.

mary-dinner-16-1280x800

Sources & Photos : https://www.leafly.com/ & http://www.sousweed.com/

Tags : businessCannabisgastronomiemetierrecreatifsubstitutionweed
CannaPlus

The author CannaPlus

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis