Potentiel du CBD dans le traitement de l’AVC ischémique

Un AVC ischémique est lié à l’obstruction d’une artère cérébrale. Lors d’un AVC ischémique ou d’un infarctus cérébral, un caillot bouche la circulation cérébrale. Les dommages sont causés au cerveau de par l’interruption de son approvisionnement en sang.; il y a plus 200.000 cas d’AVC ischémique aux États Unis… Selon une nouvelle étude Japonaise, le cannabidiol (CBD), peut fournir une option potentielle et non négligeable au traitement de l’AVC ischémique.

d91d2793afc1e2281971343ae9f4138f_xl

L’accident vasculaire cérébral ischémique (AVC)

Un accident vasculaire cérébral ischémique (AVC) est la conséquence du manque d’apport d’oxygène dans une partie du cerveau. Il peut être, parmi de nombreuses causes, la conséquence d’une thrombose (occlusion) de la carotide interne. Ou d’une embolie (migration d’un caillot ou d’un débris de dépôt graisseux) cérébrale.

neuro-avc

L’AVC peut être transitoire (accident ischémique transitoire) si la récupération se fait en moins de quelques heures. Dans le cas contraire on dit que l’AVC est constitué. Ainsi, la récupération se fait alors de façon plus ou moins complète sur plusieurs semaines. Parfois les séquelles sont importantes et définitives…

venen_01
Un vaisseau sanguin bouché (AVC ischémique ou encore infarctus cérébral)

Dans 80 % des cas, l’AVC est causé par une baisse de l’apport de sang en raison d’un obstacle à l’intérieur d’une artère cérébrale. On parle alors d’accidents ischémiques.

Facteurs de risques

Il existe différents facteurs de risque bien connus et dont certains sont évitables par une prévention efficace: L’âge. Ainsi, plus de la moitié des AVC surviennent chez les personnes âgées de 75 ans et plus. Mais un quart chez les moins de 65 ans sont susceptibles de contracter un AVC.

  • Certaines maladies cardiaques (anomalie de la valve cardiaque, insuffisance ou arythmie)
  • L’hypertension artérielle qui est un facteur de risque majeur.
  • L’hypercholestérolémie
  • Un premier accident vasculaire cérébral ou un AIT. L’accident ischémique transitoire indique que le risque d’AVC est important.
  • Le diabète. Cette maladie chronique, caractérisée par un excès de sucre dans le sang, contribue aux dépôts graisseux
  • La consommation de tabac : l’arrêt du tabac diminue de moitié le risque d’AVC.
  • La consommation d’alcool qui agit aussi sur la valeur de la pression artérielle.
uploded_qa9-1471339490

Potentiel thérapeutique du CBD

Il est bien connu que delta⁸-THC et d’autres cannabinoïdes agonistes des récepteurs CB₁ sont neuroprotecteurs pendant une lésion ischémique globale et focale. Outre les agonistes du récepteur CB₁, le cannabis contient des composants spécifiquement actifs et thérapeutiques qui sont liés directement et indépendamment aux récepteurs  CB₁, le CBD en est le principal acteur.

7ce0bea8c66819160a9daade3e96cd89

Au cours des cinq dernières années, un nombre croissant de publications ont porté sur la découverte des propriétés anti-inflammatoire, anti-oxydante, et les effets neuroprotecteurs de la CBD. Le Cannabinol (CBD) exerce des effets pharmacologiques positifs lors d’un accident ischémique cérébral et d’autres maladies chroniques, y compris la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, et la polyarthrite rhumatoïde etc…

alzheimers-ii-3-1024x768
Les neurones hippocampaux sont sévèrement affectés par la maladie d’Alzheimer, et le CBD peut inverser cet effet

Ce qui est confirmé par l’étude  Japonaise publiée dans la revue Pharmaceuticals « L’action cérébroprotecteur de la CBD est lié indépendamment au CB₁, l’action est de longue durée, et possède une activité anti-oxydante puissante. » En outre, les chercheurs rajoutent que « le traitement à la CBD ne conduit pas à une pharmacodépendance ». Selon une autre étude publiée l’an dernier dans le Journal of Neurochemistry, l’activation des récepteurs cannabinoïdes est quelque chose que fait naturellement le cannabis. En effet, c’est ce qui amène à protéger les neurones et améliore considérablement la récupération motrice lors d’un accident vasculaire cérébral ischémique.

cbd_oil-900x575

En d’autres termes, les cannabinoïdes « atténuent les dommages et améliorent la rétention de la mémoire quand celle ci est endommagée par un accident vasculaire cérébral. » Effectivement, le CBD semble être une option de traitement viable pour les personnes atteintes par les accidents ischémiques cérébraux.

Tags : AVCcannabis médicalcannabis thérapeutiqueCBDÉtuderecherchetraitement
CannaPlus

The author CannaPlus

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis