Ces enfants traités au cannabis médical
Medical

Ces enfants du Connecticut traités au cannabis médical

Ces enfants traités au cannabis médical – Médecine pour enfant à base de cannabis dans le Connecticut

Henry Lloyd, Ella Wright, Jeremy & Miles Clark sont des enfants ayant pour point commun une éligibilité au traitement médical à base de Cannabis. Après un long combat législatif, les parents via un groupement associatif ont réussi à faire prescrire de l’huile de cannabis (CBD), et les résultats sont plus que prometteurs.

Henry Lloyd

Linda Lloyd espère que le petit flacon de liquide ambré qu’elle s’est procuré dans un dispensaire médical cette semaine permettra de sauver la vie de son fils. Lloyd, l’un des premiers parents à se joindre au programme médical à base de cannabis, considéré comme l’avant-garde d’une révolution potentielle pour les soins des enfants souffrant de troubles neurologiques extrêmes et de maladies au stade terminale.

« La marijuana médicale est notre dernier espoir de traitement  » Linda Lloyd

Henry Lloyd 7 ans, prendra tous les jours un extrait de cannabis faible en THC et riche en cannabinol (CBD), une solution pour lutter contre les maladies neurologiques. Les parents d’Henry espèrent que ceci le soulagera des crises d’épilepsie violente dont souffre le petit Henry depuis plus de deux ans. Actuellement le jeune Henry prend une douzaine de médicament comprenant anti-convulsifs, des sédatifs pour les situations d’urgence, un traitement antiépileptique ne donnant pas forcement de bons résultats. En mai Henry a subi une chirurgie du cerveau qui avait pour but de ralentir son déclin cognitif, les parents ont aussi tenté pour lui la médecine « naturelle » et holistique…

1024x1024
Henry Lloyd, en bonne voie pour une guérison

Aujourd’hui les Lloyd commencent une thérapie nouvelle au compte-gouttes, une médecine à base de cannabis offert par le pharmacien d’un dispensaire de Brandford, la médicalisation à base de cannabis, un traitement connu pour ne pas interférer avec les autres médicaments… n’interfère pas avec les autres médicaments .

« En fait, il a empiré, ce qui est notre dernier espoir, » -« Il fait manquer beaucoup d’école et des choses qu’un enfant typique ferait. »

Lloyd, qui a mis sa carrière en tant que créatrice de mode en attente, tout en essayant de gérer la santé de Henry tente de garder la vie aussi normale que possible pour lui. Lloyd et son mari, ont dépensé des centaines de dollars pour cet extrait à base de cannabis, et ne seront pas couvert par l’assurance.

Faible participation

A partir du 1er Octobre, les parents et les tuteurs des personnes moins de 18 ans peuvent obtenir l’autorisation d’une thérapie à base de marijuana médicale. L’autorisation s’obtient de deux médecins, dont le médecin habituel de l’enfant. Les enfants qui souffrent de paralysie cérébrale, la fibrose kystique, d’une lésion médullaire irréversible avec spasticité intraitable, d’épilepsie sévère, de trouble épileptique intraitable et d’une maladie en phase terminale nécessitant des soins de fin de vie sont « qualifiés » pour ce programme…

Pour l’instant seules deux familles se sont inscrites parmi les 200 estimée, et éligibles selon l’État. Jonathan Harris, le commissaire à la protection des consommateurs ne se décourage pas, même si le taux de participation est faible.

« Nous ne nous attendions pas à y arriver immédiatement » – « La bonne nouvelle est que désormais les mineurs qui ont une maladie débilitante aux conditions graves peuvent avoir accès au médicament »

Ella Wright

Lloyd fait parti d’un groupe informel de parents du Connecticut et de New York souffrant de troubles du cerveau, y compris le syndrome de Dravet. Après des années de controverse et de débat, l’Assemblée générale a finalement approuvé la mesure, et se joint avec les 26 autres états ; qui permettra au district de columbia divers usage pédiatriques de la marijuana. D’autres parents dont les enfants souffrent de crises ont du mal à obtenir des deux médecin une autorisation afin de rendre éligibles leurs enfants. Certains d’entre eux ont combattu pour l’inclusion de leurs enfants depuis 2012, et sont heureux de constater les améliorations, les guérisons dans certains cas de leurs enfants.

920x920
Ella Wright, photographie de 2015

Dana Haddox-Wright de Wilton, a déclaré que sa fille Ella, qui a maintenant 7ans, semble mieux répondre à son régime pharmaceutique pour le syndrome de Dravet, une maladie connue pour les crises périodiques violentes.

« Tout semble être en accord avec Ella » – «Nous avons eu la chance d’avoir vécu un été décent avec elle, ce qui est rare »

Jeremy & Miles Clark

Il existe sept familles membres de ce groupe, dont les enfants sont atteints du syndrome de Dravet, Lindsey Clark la maman de deux jumeaux de 8ans Jeremy et Miles affirme que ses garçons sont en bon état, et que ce n’est pas dût aux traitement traditionnels.

1024x1024-1
La famille Clark, constate les effets thérapeutique de la marijuana

Mr Clark a également travaillé pour l’inclusion législative des enfants dans le programme de soin à base de marijuana. Il se dit heureux de vivre dans un État qui soutient enfin un tel programme, et qu’il n’aura pas à déménager dans un autre État, au besoin ^^

Tags : cannabis thérapeutiqueenfantstraitementUS
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis