Medical

Le cannabis « tueur » de rêves ?

Explication sur l’intensité parfois dérangeante des rêves après l’arrêt ou une pause de cannabis

On pourrait penser que fumer de la weed encouragerait les rêves les plus fous, mais c’est plutôt l’inverse. Quand vous arrêtez de fumer , vos rêves peuvent revenir avec vengeance… Le stoner en de rares occasions, sans se coucher défoncé constate des rêves super intenses, utilisant fortement toute l’imagerie mentale disponible… Le cerveau ne manque pas de jolies images, mais consommer du cannabis change l’adresse d’où les images viennent. Les scientifiques du sommeil expliquent en quoi un « high » de cannabis est un « tueur » de rêves.

rem-2

Le sommeil Paradoxale (REM)

Selon le le dr Elliot Lee de la Royal Sleep Disorders Clinic en Ottawa, le sommeil est divisé en différentes étapes, dégrossit en 2 catégories de base. Le sommeil a mouvement oculaire rapide (REM) qu’on peut décrire comme le sommeil paradoxale, et la catégorie non-REM. Le sommeil Non-REM (NREM) s’exprime de 3 façons :

  • a) Le sommeil N1 est quand vous vous assoupissez juste un peu, une transition d’éveillé à endormi
  • b) Le sommeil N3 appelé sommeil à ondes lentes (SWS), qui est le plus physiquement et mentalement réparateur
  • c) Le sommeil N2 qui se produit lorsque lors d’une transition du sommeil N1 au sommeil N3

Une « nuit » comprend de 3 à 6 cycles successifs d’une durée chacun de 90 à 120 minutes.

Les cycles du sommeil

Chez une personne normale, la durée du sommeil paradoxal occupe environ 25 % de la durée d’une nuit, et s’accroît à chaque cycle jusqu’au réveil. Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent (“sommeil à ondes lentes” N3), et constitue le cinquième et dernier stade d’un cycle du sommeil. Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides, d’où le nom anglais de ce stade de sommeil REM pour « rapid eye movement », une atonie musculaire, une respiration et un rythme cardiaque irréguliers, une température corporelle déréglée. C’est au cours de cette phase que les rêves dont on se souvient se produisent.

rem-6
Entre les trois phases que sont le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal, nos nuits ne sont pas si simples !

Mais nous pouvons rêver pendant le sommeil de NREM (non-REM). Il est juste moins probable, et nous sommes moins sujet à nous en rappeler. 80% des rêves se produisent en sommeil paradoxale (REM), et ils sont également les plus bizarres. A la différence les rêves NREM sont typiquement sujet de notre substance journalière, plus discrets et moins intenses…

« Les rêves REM sont plus émotifs, plus colorés » dit Lee

Le cannabis « tueur » de rêves « paradoxales »

Le cannabis est un outil extrêmement efficace pour combattre l’insomnie, pour sombrer dans le sommeil et y rester endormi. Les études prouvent que la marijuana supprime le sommeil Paradoxale (REM) tout simplement… Les rêves sont assortis à votre quotidien par les milliers d’impressions et d’images que vous rencontrez quotidiennement. Quand vous fumez de l’herbe régulièrement, cette fonction est également supprimée.

rem-8
Le cannabis procure des rêves « profonds » (non REM)…

Le sommeil REM (Paradoxale) joue un rôle important dans le traitement de la mémoire émotive ; si quelque chose de traumatisant vous arrive, il s’inscrit dans différents types de mémoire dans votre cerveau : la mémoire déclarative et mémoire émotive :

  • La mémoire déclarative se rapporte aux détails spécifiques, de ce qui s’est produit, où et comment (et parfois pourquoi).
  • La mémoire émotive se rapporte plutôt à ce que cela ressemble, au ressenti lors d’une situation vécut.
rem-5
Les personnes qui sont déprimées passent plus de temps dans la phase du sommeil paradoxal

Dans le cas d’un trauma, les mémoires émotifs sont brouillées et la mémoire déclarative prend le dessus, on se rappelle des détails mais sans sentiments… Les rêves permettent donc de séparer les émotions, des événements.

rem-7
Le sommeil paradoxale est toutefois nécessaire à la gestion des émotions, au quotidien

Le cannabis réduit la latence du sommeil paradoxale, voir peut l’annuler ; et quand on arrête le cannabis pendant un moment, le sommeil paradoxal obtient soudainement les rênes de vos rêves, et à l’excès parfois…

Rebond du REM

Si vous êtes inquiet de manquer de rêves « colorés », sachez qu’il existe un rebond de la période de sommeil REM, enfin si on discontinue les prises de marijuana… Si une personne est privée de la phase du sommeil paradoxale (dut à un high de cannabis donc…), la nuit suivante la personne rattrape le sommeil qu’elle a manqué. Et si on n’a aucune période de REM, le rêve sera prioritairement placé dans la phase de NREM, mais la prochaine nuit sobre (retardée donc) est susceptible d’être très étrange…

rem-3
Le sommeil paradoxale, là où réside les cauchemars

Le rebond de REM peut se produite après une nuit alcoolisée, l’alcool fait l’effet raccourcit la latence du sommeil et supprime aussi le sommeil paradoxal mais que pour le premier parti de la nuit. Après que l’alcool ait traversé votre système, le rebond de rem se produit et ce qui amène des rêves un peu fous. Le problème selon le Dr. Lee est que quand les gens emploient chroniquement l’alcool pour commencer à dormir, ils suppriment donc les deux étapes du sommeil… « c’est un peu piège » ^^

rem-9
L’Herbe, le meilleur des « somnifères » en terme de santé

Cet effet de rebond est également apparent chez les personnes qui prennent beaucoup de somnifères. S’ils cessent d’en prendre, ils obtiennent souvent des rêves très étranges et intenses. C’est également la raison pour laquelle la personne devient dépendante de ce genre de pilule.

Le rêve qui sprint

Le cannabis supprime les rêves liés au sommeil paradoxale, le rebond REM se crée immédiatement pour ne pas dire soudainement dès l’arrêt de la prise ; et effectivement si on a passé une longue période à fumer du cannabis, que ce soit pour une raison médicale ou récréative, le rebond REM risque d’être puissant et surprenant, voir fatiguant…

rem-4
Dreamcatcher…

En d’autre termes, dès l’arrêt (ou discontinuité) du cannabis, votre corps reçoit le signal de départ pour un Sprint. Et c’est pourquoi vos rêves sont si intenses. Le corps récupère automatiquement avec le temps, le rebond REM est une tentative provisoire de rattraper tous ces « rêves » perdus quand on fumait de l’herbe… Habituellement tout rentre dans l’ordre après deux à trois semaines, une fois les rêves rattrapés.

Tags : Cannabislifestylesciencesommeilvape
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis