Medical

Le Juvénile & synergique CBC

Le Juvénile & synergique CBC – Redécouverte du cannabichromène (CBC)

Le cannabis comprend plus de 460 produits chimiques dont plus de 60 sont connus sous le nom de cannabinoïdes. Les cannabinoïdes du groupe 101 sont responsables de la plupart des effets pharmaceutiques du cannabis, dont le CBC fait parti. Le cannabichromène (CBC)est un phytocannabinoïde naturel abondant, il est pourtant méconnu au sein de l’industrie du cannabis. On le reconnaît toutefois par diverses études,  comme un excellent anti-inflammatoire et antidouleur efficace, mais aussi ayant des propriétés régénératives ; des données qui nous permettent désormais d’identifier ce phytocannabinoïde « juvénile » à grand potentiel thérapeutique.

Le Cannabichromène (CBC)

cbc-1-2

Le CBD est produit par une conversion enzymatique du précurseur du cannabigérol (CBG), tout comme le THC et le CBD. L’acide cannabigérolique (CBGA décarboxylé en CBG) réagit avec une enzyme dans les trichomes glandulaires de la plante pour former l’acide cannabichroménique (CBCA), et ensuite subit à son tour une décarboxylation pour devenir du CBC. Le CBC partage la même formule moléculaire que le THC et le CBD. Ce qui le lie aux récepteurs CB1, ce qui est commun à tout les phytocannabinoides, mais on ne sait pas encore comment il exerce son effet sur les récepteurs cannabinoïdes, on peut juste constater ses multiples effets thérapeutique, et le fait qu’il n’est pas psychoactif comme le THC. Plusieurs études, même si préliminaires ont démontré que le potentiel du CBC s’exerce sur des processus immunologiques (le système immunitaire) et homéostatiques (stabilité des neuromédiateurs).

brain-damage

Antidépresseur

Une étude sur les rats en 2010 démontre que le CBC ainsi que le CBD exercent un effet probant sur les symptômes liés à la dépression. Le CBC entraine une réduction de l’immobilité et cela proportionnellement en fonction de la dose administrée (soit 40/50 mg/kg via l’étude sur les rats).

Feeling blue
Feeling blue

En utilisant des modèles de rongeurs, les chercheurs de l’Université du Mississippi ont constaté que les rats traités avec le CBC ont obtenu des résultats significativement meilleurs  aux tests de stress. Le stress chronique est considéré comme l’un des facteurs de déclenchement primaire de la dépression.

Anti-inflammatoire

inflammation-joint-pain-relife

Une autre étude de 2010, toujours sur des animaux, prouve que le CBC peut réduire l’œdème d’une enflure causée par le lipopolysaccharide (composant de la paroi bactérienne, jugée négative sur le plan immunologique). L’étude a déterminé que l’activité synergique du THC et du CBC produit un important effet anti-inflammatoire.

Action anti nociceptive (Analgésique)

cbc-3-2
Le CBC augmenterait le taux de survie des cellules souches adultes (Sensiseed.com)

Une autre étude publiée en 2011 démontre que la combinaison de CBD et de CBC réduit la douleur causée par les lésions nerveuses (nociceptive) chez les rats. Une interaction complexe entre les protéines qui contrôlent l’activité anti nociceptive et les phytocannabinoides a été observé.  Fait intéressant, ces effets étaient bloqués par les antagonistes des récepteurs CB1, indiquant que le CBC possède des affinités avec de tels récepteurs cannabinoïdes, une synergie qui lui est unique.

Motilité intestinale

f22e2a22b16aa787c072fad77641d3d7

Des chercheurs ont démontré en 2012 que le CBC pouvait calmer et normaliser l’hyper motilité gastro-intestinale (diarrhée) chez les rats, et sans réduire le  transit comme le ferait les médicaments contre la diarrhée (causant la constipation). Le CBC se révele prometteur pour un traitement à base de cannabis contre les maladies inflammatoires intestinaux.

Neuroprotection

function

Le CBC augmenterait la viabilité des cellules, leur vigueur et leur survie. C’est ce que nous prouve une étude de 2013 sur des souris… Le CBC agit sur le métabolisme et fournit l’énergie aux réactions chimique cellulaire. Les neurones sont directement impliqués dans la réparation et l’homéostasie des cellules de notre corps. Le CBC démontre encore une fois, par sa propre nature, son grand potentiel thérapeutique, il pourrait s’avérer très prometteur dans de multiples applications.

Antifongique & antibactérien

5-medical-benefits-cbc-antifungal

Une autre étude a constaté que CBC avait des propriétés antibactériennes importantes. Le cannabinoïde réduirait les colonies du redoutable E. coli et du staphylocoque. Le CBC a également des propriétés antifongiques  et peut être autant efficace que la vancomycine contre le SARM.

Synergie contre le cancer

Selon Halent Labs, un centre de test laboratoire,  le CBC est censé inhiber l’inflammation et la douleur mais aussi  stimuler la croissance osseuse et inhiber la croissance des tumeurs cancéreuses. Le CBC a des effets régénérateurs et anti- prolifiques de part son interaction avec l’anandamite, l’endocannabinoid naturel produit par le corps. Le CBC inhibe l’absorption de l’anandamide, ce qui lui permet de rester plus longtemps dans le sang. L’anandamide affecte les récepteurs CB1 et CB2, ce qui a été trouvé pour lutter contre le cancer du sein humain.

cancer

Non seulement CBC ont des avantages qui lui sont propres, mais il semble à travailler avec tous les autres cannabinoïdes (CBD, CBN, THC etc..)  pour produire un effet synergique.

Abondance juvénile du CBC

Une étude effectuée en 1975, faite sur des échantillons de Sativa Landrace (poussant sur leur territoire respectif) nous fait découvrir que le cannabichromène est  le deuxième cannabinoïde le plus abondant  –  Il représente 64% du contenu total de cannabinoïdes ! Mais l’étude se passe dans les années 70’s, la marijuana aujourd’hui est croisée pour obtenir des hauts taux de THC, et depuis une décennie de CBD… Ce qui réduirait indirectement le taux de CBC…

landrance1

Une autre étude publiée cette fois ci en 2002, démontre que le CBC domine quand la plante est juvénile, et sa concentration diminue à la maturité. Le CBC se dégrade naturellement en canabicyclol lorsque celui ci est exposé à la lumière ou à la chaleur, tout comme le THC qui se dégrade en cannabinol (CBD)

Les variétés CJP

Des variantes morphologique de marjuana ont été découvert par la même étude de 2002 faite sur les Sativa Landrace, The Inheritance of Chemical Phenotype in Cannabis sativa L. Ce sont des variétés possédant un ‘chimiotype juvénile prolongé’. De configuration, les feuilles qui entourent les fleurs (la tête), sont largement plus petites, et produisent moins de trichomes.

landrance2

L’étude établit aussi que ces variétés (CJP) ont un haut taux de CBC qui se réduit en fonction de la lumière mais que ces plantes sont une matière première non négligeable à une pharmacopée de grande pureté – en terme de CBC ^^

Tags : cannabis médicalcannabis thérapeutiqueCBCÉtuderecherchescience
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis