légalisation

Légalisation Inévitable en France

Légalisation Inévitable en France – Politiques & économistes dénoncent l’« hypocrisie » des solutions de fermeté française

La faiblesse des résultats du régime prohibitionniste est particulièrement remarquable en France où, malgré un cadre législatif très répressif, la consommation de cannabis se révèle plus importante que dans les États européens ayant opté pour sa dépénalisation… Pourtant, la lutte contre le trafic reste l’argument principal des politiques français; ce que nous prouve récemment Benoît Hamon, qui compte bien intégrer les idées de ses concurrents politiques dans son futur programme…

e9416c50447ebd6507d6655b298aea2d

Benoît Hamon

17 Aout 2016, alors qu’un récent rapport suggère de passer de la pénalisation à la contraventionnalisation du cannabis, Benoît Hamon, qui s’est porté candidat à la primaire à gauche pour l’élection présidentielle de 2017, dénonce l’« hypocrisie » des solutions de fermeté. Le député des Yvelines, qui précise qu’il n’encourage pas la prise de marijuana, et propose donc de légaliser le cannabis, avec une distribution contrôlée par l’État, pour « tarir l’économie souterraine et les violences ».

4983840_6_1e3d_benoit-hamon-a-l-ete-2015_a22ff5ba63b461da0c70c5979ec77939

Un argumentaire qu’on retrouve déjà chez ses concurrents politiques et les spécialistes économistes, tout comme celui du Revenu de Base qu’il propose…

Esther Benbassa

203-benbabssa1_3
La sénatrice Esther Benbassa, est l’une des initiatrices politique du cannabis en France.  En 2014, elle dépose au sénat une proposition de loi visant à dépénaliser et légaliser l’usage du cannabis. La sénatrice EELV (Europe Écologie Les Verts) déclare:

C’est un texte qui vise à ouvrir le débat. L’idée étant de confier la culture du cannabis, sa vente et sa distribution à l’État, plutôt qu’aux réseaux souterrains et aux dealers »

Cécile Duflot

l-ex-ministre-francaise-de-l-ecologie-et-l-environnement-cecile-duflot-le-5-avril-2014-a-paris-quelques-jours-apres-que-les-ecologistes-ont-refuse-d-entrer-au-gouvernement-de-valls_4891181

22 Juin 2016. Cécile Duflot ministre de l’égalité des territoires et du logement, surprend RMC et BFMTV  et rappelle la position d’EELV en faveur de la dépénalisation du cannabis.

« L’objectif est double : il est de faire baisser le trafic, de supprimer le trafic et la violence, notamment, et d’avoir une politique de santé publique»… « Il faut considérer que le cannabis, c’est comme l’alcool et le tabac, même régime : une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes. » a-t-elle expliqué.

Emmanuelle Auriol

emmanuelle-auriol-750x410

Économiste et professeur à la Toulouse School of Economics, prône la légalisation pour des raisons économique,  et demande un débat au plus haut de l’État.

« La dépénalisation ne gêne pas le crime organisé » … « La légalisation est la seule voie raisonnable », argumente Emmanuelle Auriol dans son ­dernier ouvrage, Pour en finir avec les mafias. Sexe, drogue et clandestins : si on légalisait? (Armand Colin).

Daniel Vaillant

-

L’ancien ministre de l’Intérieur de Lionel Jospin est une figure atypique et pragmatique dans le paysage des partisans de la légalisation du cannabis. Il se sent obligé de rappeler qu’il n’a «jamais fumé un seul joint» et qu’il n’est «pas pour la consommation».

«Il y a une forme d’hypocrisie, regrette Vaillant. Nous sommes un des pays européens les plus répressifs en matière de loi, et c’est aussi l’un de ceux où l’on consomme le plus.»

Jean-Yves Coquillat

coquillat_3

Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, pense également que la politique répressive menée en France depuis 40 ans contre le cannabis est un échec.

Renaud Colson

Ses travaux portent sur la comparaison des droits, l’institution judiciaire et le droit de la drogue. Prenant acte des données épidémiologiques nationales et des évolutions juridiques internationales les plus récentes, Renaud Colson expose les raisons socio-historiques qui rendent inéluctable la légalisation du cannabis :

Vincent Peillon

Vincent-Peillon

L’ancien ministre de l’Éducation s’est étonné « du côté un peu retardataire de la France » en la matière.

« Je vois quasiment maintenant tous les soirs sur nos chaînes de télévision des reportages pour montrer les trafics illicites de nos banlieues, le danger dans lequel vivent nos concitoyens, y compris les enfants des écoles », a illustré le ministre

Nicolas Sarkozy

sarkozy

« Je n’ai jamais fumé un pétard de ma vie, ce n’est pas du tout que je suis contre », a affirmé l’ex président sur RTL le 06 Aout 2016. Venant de quelqu’un qui, en 2012, voyait l’hypothèse d’une dépénalisation comme une « folie », le décalage est surprenant…

Débat Nationnal

L’opinion des politiques Français change, le grand public est de plus en plus informé sur le sujet. La science nous alimente régulièrement d’études prouvant que la législation du passé était fausse. La France s’entête dans une politique répressive malgrè les débats réguliers, qui font souvent polémiques.

Mais elle aura de moins en moins d’excuses pour palier à une prochaine légalisation. Par contre notons que selon les économistes et autres analystes, qu’il sera dommage en vue d’une légalisation  de vouloir limiter le taux de THC… Fixer une limite maximale de THC ferait exploser les marchés noirs contre lesquels la France s’est toujours battue avec acharnement …

Tags : CannabisFrancelegalisationpolitiqueprohibition
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis