Medical

Une Cure pour soigner l’Autisme

Une Cure pour soigner l’Autisme – Le système endocannabinoïde joue un rôle essentiel, sa perturbation peut entraîner des troubles neurologiques comme les TSA.

L’autisme est un trouble neurologique complexe affectant le développement, se manifestant au cours des premières années de la Vie. L’autisme est un terme générique englobant une grande diversité d’individu aux symptômes très différents; ce qui rend la posologie d’un traitement souvent inadaptée voir inefficace. Hors plusieurs études cliniques, se prononcent aujourd’hui en faveur d’un traitement à base de cannabis.

autisme2

Les troubles du spectre autistique (TSA)

L’autisme est un trouble de l’apprentissage qui se manifeste de façon caractéristique dans les trois premières années de la vie. Les TSA (Troubles du Spectre Autistique) influencent le fonctionnement cérébral et affectent le comportement, entraînant parfois de sévères difficultés de communication et d’intégrations sociales. Ces troubles de l’apprentissage varient de presque inexistants (syndrome d’Asperger) à sévèrement invalidants.

Déficits dans les interactions sociales réciproques

Activités et intérêts limités

Retardement des capacités sociales, et émotives

Déficits dans la communication verbale et non verbale et dans l’imagination

Limitation du comportement; rejet de l’individu, des autres

Limitation des capacités d’accomplissement (éducation, progression)

Troubles de la mémoire

Déficits physiques dans certains cas (taille, poids, structure osseuse)

Épilepsie

L’autisme est un handicap grave. Les cas d’autiste ont augmenté de façon spectaculaire depuis les années 1980; des études cliniques ont démontré depuis que la prévalence de l’autisme et des Troubles du Spectre Autistique (TSA) est de 60/10 000, soit 6 personnes sur 1000. Une prévalence chez l’enfant qui peut aller jusqu’à 1 enfant sur 100, et majoritairement des garçons.

boy sitting down in a park

Les troubles mentaux sont décelés à l’aide d’un test de QI, qui détermine le degrés d’invalidation du patient. Mais l’autisme est inexplicablement bien plus complexe que suggéré par un simple test… Bien que l’intervention précoce comportementale ou cognitive peut aider les enfants dans un premier temps, la grande disparité des patients rend difficile la posologie d’un traitement, qui plus souvent inefficace. Il n’existe aucun remède connu à l’autisme.

Les carences d’endocannabinoïde

Les facteurs de risques de l’autisme sont difficilement identifiables, et nombreux. Toutefois, des chercheurs à L’université de Stanford affirment que certaines formes d’autisme sont le résultat d’un manque d’endocannabinoÏde naturels dans le cerveau; la Production de Cannabinoïdes naturels est altéré par une mutation génétique, ce qui limite les interactions chimique avec le cerveau.

autisme-1

Les récepteurs CB1 jouent un rôle primordial dans la différentiation des neurones, il sont chargés de définir eux même la position des synapses et de la migration axonale. Ce qui laisse à penser que ces mêmes récepteurs pourrait déclencher si mal activé des TSA en interrompant le développement neurologique pendant la petite enfance.

CBD on neuro
Le CBD protège les neurones de l’hippocampe

A noter que les agonistes des récepteurs CB2 diminuent le taux de migration des monocytes, des cellules immunitaires importantes au travers l’endothélium (fine couche de cellules qui sépare le système sanguin des tissus et organes). Les monocytes sont les cellules clés du système immunitaire, leur perturbation de leur développement est considéré aussi comme un facteur d’apparition des TSA. C’est ce que rapporte The Journal of Immunology et le NCBI

ibdm-mann-slice-culture
Modèle ex vivo pour étudier le développement axonal (neuro-marseille.org)

Une étude de 2013 a démontré que les enfants autistes présentaient un taux anormalement élevé de récepteurs CB2, alors que le niveau de récepteurs CB1 (et d’hydrolase des amides d’acides gras) qui dégrade l’anandamide restait inchangé.

Les chercheurs  « … soulevaient la possibilité que des modifications dans la signalisation endocannabinoid puissent contribuer à la physiopathologie de l’autisme. »

Le Traitement à base de Cannabis

Si l’activation malencontreuse des récepteurs cannabinoïdes pendant l’enfance est une cause sous jacente des TSA, il est logique de penser que l’administration d’antagonistes comme le CBD peut annuler cet effet. Les molécules d’endocannabinoïdes naturels, ont une structure similaire à celle des molécules des phytocannabinoïdes (comme le THC et le CBD) contenus dans les plantes comme le cannabis.

human_endocannabinoid

Au cours d’une expérience menée en 2015, les scientifiques sont venus à la conclusion que l’activation du récepteur CB1 par un antagoniste comme l’anandamide  contrôle la réponse à la récompense lors des interactions sociales.

« Des déficits dans ce mécanisme de signalisation peuvent contribuer aux déficiences sociales dans les troubles du spectre de l’autisme et peuvent suggérer une avenue pour traiter ces états. »

L’institut de Recherche sur l’Autisme a prouvé que l’utilisation de doses contrôlées de cannabis, permet de constater une amélioration du comportement chez les autistes. Ce traitement efface les comportements anxieux, hostiles si pénibles à la vie de l’autiste.

« Certains des symptômes du cannabis médical ont amélioré [chez les enfants autistes] comprenant: l’anxiété, y compris l’anxiété sévère, l’agression, le trouble panique, la colère généralisée, les crises, la destruction du comportement de la propriété et l´automutilation. » Rapporté par l’Autism Research Institute

 » la marijuana a été un soulagement, elle ne guérit pas, mais « soulage et améliore » l’autisme chez l’enfant. »  Mieko Hester-Perez fondatrice de La Fondation Unconventional pour l’autisme

portada autismo_3_new_full
Charlotte Figi, une jeune fille atteinte d’autisme sévère, a amélioré son état de santé grâce à l’huile de cannabis

En Californie, où l’usage de cannabis prescrit médicalement est légal. Afin de limiter les sautes d’humeur violentes de son fils (après maintes essais médicaux), un père a eu le courage d’administrer à son enfant un concentré de cannabis non décarboxylée (sans effet psychoactif). Fut constaté un immense soulagement dans le comportement de l’enfant.

Le père a déclaré que: “C’était comme si toute l’anxiété, la rage, et l’hostilité qui le hantait s’était évaporée. Sam était physiquement plus relaxé et commencer à initier des contacts physiques avec l’intention d’être affectueux au lieu d’agressif. C’était extraordinaire!”

Kalel Santiago 9ans, a prononcé ses premiers mots après l’administration d’un traitement riche en CBD. Comme pour l’épilepsie, on voit que la majorité des parents qui administrent du cannabis à leur enfant autiste utilisent des huiles riches en CBD, apparemment avec de bons résultats.

Kalel Santiago traité à l’huile de cannabis
Tags : cannabis médicalCBDÉtuderecherche
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis