Medical

Cannabis & Paranoïa

Le Cannabis et la Paranoïa – Pourquoi et comment s’en prémunir

La plupart des personnes peuvent se rappeler d’un épisode paranoïde lors d’un “High” de cannabis. Il se manifeste par alternances entre des périodes angoissantes , et d’autres plus ou moins douces, tel se retrouver en position fœtale au dessus d’une pile de Doritos… Dans un voyage le plus important est la destination, tant parfois la discussion est plus importante que la conclusion… L’angoisse préexistante affecte votre expérience avec le cannabis, mais celui ci est utile contre de syndrome post traumatique. Ensemble donnons un coup de pied aux préjugés sur le cannabis qui rend parano.

L’épisode paranoïde

Paradoxalement, certains emploient le cannabis comme manière d’annihiler leur inquiétude. Même les patients atteint du syndrome post-traumatique, le  PTSD (Cannabis and Post-Traumatic Stress Disorder) emploient la marijuana médicale pour limiter les symptômes de panique, avec des taux de succès remarquables. Quand bien nous constatons parfois de la paranoïa lors d’une prise de Cannabis, nous pouvons dire littéralement que ceci vient de la Tête ^^ Les Cannabinoides (dont le THC) se lient aux neurorécepteurs du cerveau, dont beaucoup sont focalisés dans l’amygdale.

 Le complexe amygdalien est impliqué dans le comportement émotif de l’individu, réagissant avec des Réponses telles que la crainte, l’effort et la paranoïa… Quand le THC agit sur l’amygdale, il modifie la communication neurale la rendant soit meilleure soit “mauvaise”…

L’amygdale ou le complexe amygdalien
L’amygdale ou le complexe amygdalien

Le THC peut surexciter les voies neuronales et mener le sujet de l’inquiétude à la paranoïa. Et ceci particulièrement chez les nouveaux venus dans le monde cannabique. Les mécanismes par lesquels cela se produit sont encore peu clairs pour les chercheurs, mais le système endocannabinoide semble être un bon conseiller afin de prévenir les épisodes paranoïaque.

Le système endocannabinoïde

Par prédisposition, notre corps contient les récepteurs nécessaires aux substances dites Cannabinoides. On a observé des pénuries dans le système endocannabinoide, dans les cerveaux exposés à un effort intense ou à un trauma. Ceci pourrait expliquer pourquoi le THC à un effet de détente, antistress dans certains cas.

Cette théorie sur les Cannabinoides de marijuana complète les données concernant la normalisation du cannabis thérapeutique. Ce lien a était convenablement étudié dans les cas de PTSD. Ainsi les implications sont tout aussi prometteuses concernant les divers troubles de l’humeur.

L’angoisse préexistante affecte votre expérience du cannabis

Une étude de 2009 conclue que “les utilisateurs fréquents de cannabis, semblent avoir des niveaux plus élevés d’angoisse que les non utilisateurs” et qu’un nombre considérable de sujets développe des troubles comportementaux avant les premiers symptômes de la dépendance cannabique”.

Cela a mené des chercheurs à croire que les personnes inquiètes ou angoissés, tendent à employer le cannabis comme médicament contre leurs angoisses. Ceci s’opposant donc à l’idée que le cannabis est le facteur qui cause la dite angoisse. Tandis que ces tendances d’utilisation du cannabis sont utiles dans large spectre comportemental; les chercheurs reconnaissent que l’angoisse est fortement individualisée. En outre elle est basée sur de nombreux facteurs à risque :

• Vulnérabilité génétique

• Fréquence d’utilisation

• Personnalité

• Genre

• Historique des épisodes Paranoïdes

• Présence de désordre psychologique

• Seuils de l’angoisse

• État d’abstinence

Et quand on prépare un mélange , quelques autres facteurs sont à considérer :

• Dose

• Taux de Cannabinoïdes (THC)

• La façon de consommer

Tandis que l’angoisse n’est sans aucun doute unique et diversifiée pour chaque individu, les chercheurs ont noté que les utilisateurs réguliers tendent à une diminution de l’angoisse. Tandis que les utilisateurs occasionnels et les nouveaux venus ont plutôt tendance à intensifier les épisodes paranoïaques. L’angoisse est également produite par des doses élevées de THC.

High Shoot

Toutefois il est impossible de dire comment le cannabis vous affectera personnellement à moins que vous l’avez déjà essayé par vous-même. Une harmonisation entre les facteurs biologique et environnementaux peuvent vous aider à une meilleure expérience.

Comment éviter l’angoisse et la paranoïa induite par la prise de Cannabis ?

La mode bénéfique du Mariage « infusé » au cannabis

Si vous êtes sujet à l’angoisse que procure le cannabis, n’ayez aucune crainte – il existe des moyens d’empêcher cette inquiétude. En voici quelques exemples :

• Essayer de l’herbe basse en THC et/ou ayant un haut taux de CBD. Le CBD est un composé non-psychoactif qui combat le stress, et contrecarre les effets psychoactifs du THC, ayant pour résultat une expérience plus calme et plus perspicace

• Allez y doucement sur la Dose. Pas de mélange Tabac ! et surtout , la vaporisation qui permet de graduer au mieux la dose illégible dont vous avez besoin, afin de limiter le High

• Trouver un endroit confortable, l’arrangement spatial et environnemental réduit fortement la panique et la paranoïa

• Bien choisir les compagnons de route

• Chaque espèces offrent une alternative différente au niveau chimique; les salivas tendent à fournir des effet plus énergisant, tendis que les indiças des effets plus lourds, et plus relaxant

Tags : Cannabisprohibition
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis